Image Alt
 • DESIGNER  • CHRI ZAH LOU / Naissance d’une griffe

CHRI ZAH LOU / Naissance d’une griffe

Temps de lecture: 3 minutes

En  Côte d’Ivoire, il faut désormais faire avec Chri Zah Lou. C’est la marque de Christel Zah-Lou, une jeune Ivoirienne qui s’impose dans la création vestimentaire. A mi-chemin entre extravagance et classique, Chri Zah Lou confectionne des habits portables mais qui sortent de l’ordinaire. « J’aime tout ce qui sort de l’ordinaire. J’aime me démarquer », insiste-t-elle. Et pour ce faire, elle utilise dans ses créations, des matières qui surprennent. C’est le cas notamment quand la créatrice se sert des mèches pour réaliser des vêtements et des colliers. L’autre caractéristique maitresse chez la jeune styliste, c’est le poids baoulé qu’elle pose délicatement sur ses tenues. En dehors de quelques particularités, la couturière excelle dans toutes les matières.

Depuis son installation en 2014, elle a réussi à séduire sa clientèle et convaincre les professionnels du domine de la mode sur ses grandes qualités. A côté de son atelier qui ne désemplit pas, Zah Lou a pu faire apprécier sa marque dans des évènements comme Fashion Week de Tunis en 2014, Yop Fashion Tour à Abidjan en novembre 2020, le FIMO 228 à Lomé au Togo… Pour le défilé de la capitale togolaise en février dernier, l’Ivoirienne a effectué le déplacement avec sa collection ‘’Glory’’ composée de tenues de ville et de soirée qui ont émerveillé l’assistance. Dans sa maison de couture, sa production est partagée en prêt-à-porter et en sur mesure. Sa couture englobe les femmes, les hommes et les enfants. Les créations estampillées Chri Zah Lou sont bien montées et bien finies suivant un design dont la créatrice a le secret. « Le design est l’ambassadeur silencieux de votre marque », dit le graphiste américain Paul Rand dont la modéliste aime citer. Elle a un style alerte mais léger qui désarçonne. « La beauté se trouve dans la simplicité », soutient-elle. Le slogan qui la détermine le plus est ‘’La marque qui marque’’.

C’est depuis son enfance que Christel Zah-Lou s’intéresse à mode. « Petite, je confectionnais des tenues pour mes poupées. A 10 ans je réalisais moi-même mes vêtements », révèle-t-elle. Elle arrête l’école après la classe de Seconde pour se consacrer à la réalisation de son rêve d’enfant. Cependant, elle ne saute pas les pieds joints dans le métier. Elle s’inscrit aux Cours et Cabinet Tidiane Traoré à Abidjan-Koumassi où elle décroche un BT en coupe et couture en 2007. Elle monte ensuite son atelier. En 2010, elle s’envole pour la Tunisie où intègre la célèbre école ESMOD de Tunis. Pendant une année, elle approfondit sa formation en se perfectionnant en stylisme et modélisme. Toujours dans la capitale tunisienne, la jeune Ivoirienne rejoint en 2011, l’école ESTYMODE où elle étend sa formation à la lingerie. En 2012, c’est autour de l’Institut du Style et Design de Mode (ISDM) de Tunis d’accueillir l’élève-styliste en haute couture et design textile et marketing.

Christel Zah-Lou revient au pays en 2014 et monte son atelier de couture à Abidjan-Riviera CIAD. C’est aussi la naissance du label Chri Zah Lou. La promotrice y fait tout. Elle coupe, découpe et coud. Son modèle dans la couture est et reste Yves Saint-Laurent. « J’ai toujours été inspirée par Yves St-Laurent. Je trouve parfaite sa manière de travailler. Il s’amuse, il se défoule dans ses créations. Et la signature qu’il laisse sur chaque vêtement parle de lui », dit-elle. Avant de pousser un coup de gueule : « Je trouve qu’en Afrique, on ne valorise pas assez couture ».

Partage de l'article